top of page

ORIAAU 548, 2020, IUUDII 512, 2023,

 

UMMO TOAAE (histoire d'UMMO)

Nous avons atteint un niveau civilisationnel qui a permis d'étendre empiriquement nos études multidisciplinaires des AASEEOYAA (civilisations) d'EESEOEMII (êtres humains conscients) et de comprendre les étapes évolutives de ces AASEEOYAA d'OEMII dans l'IIXAYOOYAAM (voie lactée).

Il existe une collection d'analogies cosmo-bio-génétiques ou de phénomènes socio-culturels dont les spécificités marginales sont aisément expliquées par le cadre planétaire et environnemental de l'OEMII. Citons le phénomène OEMIIWOA en exemple, car c'est une constante vérifiée par des statistiques extrêmement fiables.

 

Il existe également une collection de potentialités vérifiée par des quantités statistiques de qualité équivalente mais dont les réalisations effectives ou non sont diverses et multiples.  Par exemple : AASEEOYAAAAEE UUAAEE, c'est à dire : l'autodestruction d'un AASEEOYAA.

Il existe de plus, une collection très complète de données sur les TOAAEE UU.

Les TOAAEE UU sont des estimations statistiques et probabilistes sur les étapes évolutives intermédiaires. C'est à dire la corrélation entre les sauts quantiques induisant la complexification neuro-corticale de l'OEMII et l'évolution civilisationnelle.

 

Il existe en outre une collection de données TOAAEE UU AMMIE qui regroupe un ensemble de caractères endogènes, spécifiques à chaque AASEEOYAA et qui ne peuvent pas être expliqués en totalité par les conditions planétaires ou environnementale de l'OEMII. Nous avons développé OOLGA OEMBUUAW (science des liens inter-cosmiques) pour résoudre ces anomalies.

                                                   AASEEOYAAAAEE UUAAEE

C'est une potentialité qui est entrée en phase de réalisation à un moment de notre AASEEOYAATOAAE (histoire de la civilisation). Nous avons survécu à un bouleversement cataclysmique civilisationnel unique dans notre histoire qui a laissé une empreinte indélébile sur notre BUUAWAEE BIIAAEEIII (conscience collective). 

 

Dans cette section, nous allons décrire brièvement ce qu'il s'est passé car c'est l'un des futurs potentiels de nombre d'humanités dont celle d'OYAGAA. Notez bien que cet aperçu historique est notre lointain passé, nous ne disons aucunement qu'il s'agit de votre futur. Ce type de choc techno-culturel collectif majeur vécu par un AASEEOYAA peut engendrer une catastrophe humanitaire fatale ou quasi-fatale, comme cela s'est produit sur UMMO. Cependant, il a été surmonté sans aucun désastre particulier par d'autres AASEEOYAA.

 

 

Le développement technologique est un processus incontournable et exponentiel pour un AASEEOYAA au cours de l'évolution de sa lignée. Votre AASEEOYAA a déjà franchi certains seuils critiques avec les sciences de la technologie nucléaire mais les potentialités technologiques non-militaires de cette science demeurent à ce jour largement inexploitées et ne profitent pas équitablement à l'ensemble de votre population mondiale.

 

En résumé, ce palier techno-civilisationnel du nucléaire sur OYAGAA n'a pas résolu toutes les problématiques de prolifération, de partage technologique et d'utilisation non-militaire. Toutes ces questions décisives demeurent non seulement légitimes mais doivent impérativement aboutir à des solutions pacifiques et durables pour cette technologie.  

 

Les collections de données TOAAEE UU nous apprennent que "l'ère du nucléaire" et le seuil évolutif XANMOO AYUBAAAE (l'avenir de ce vous appelez "l'intelligence artificielle") sont systématiquement consécutifs avec une moyenne TOAAEE UU (fiable) de cinq à sept siècles, approximativement.

 

Vous n'avez clairement pas atteint ce stade d'évolution que nous estimons bien plus lointain que les prévisions de vos chercheurs dans ce domaine mais nous en observons déjà les prémisses.

 

Le téléphone, la radio, la télévision, internet, les téléphones portables constituent une suite logique qui conduit à des systèmes neuro-connectés. Un AASEEOYAA qui développe ces BAAYIBUUTZ (biotechnologie) sans prendre en compte les UUAA (lois universelles) et les bases fondamentales de la cosmo-biogénétique court un risque non-négligeable d'autodestruction.

 

De manière pragmatique et statistique, nous avons également vérifié que ce palier techno-civilisationnel se produit invariablement avant que l'AASEEOYAA ne soit capable techniquement de UADOOXOIAA OEMM (déplacements interstellaires).

La moyenne TOAAEE UU entre les paliers XANMOO AYUBAAAE et UADOOXOIAA OEMM est généralement plus courte : entre un et deux siècles.

Nous, UMMO, avons connu une situation particulièrement délicate pendant l'ère civilisationnelle XANMOO AYUBAAAE avec un temps de franchissement au palier UADOOXOIAA OEMM exceptionnellement long en raison d'une guerre d'environ vingt-cinq siècles qui fut proche d'aboutir au AASEEOYAAAAEE UUAAEE.

 

Les désastres de BAAYIBUUTZ avec pour finalité la programmation génétique de l’OEMII-machine ont provoqué des rétroactions de BUUAWAEE BIIAEEIII conduisant à la quasi-extinction de notre civilisation.

Au cours de l'année 5722 de la deuxième ère (années d'UMMO), l'ancêtre de l'ORIAAU 548, ORIAAU 6, initia une série d'expériences de transformation neuro-corticale avec des équipes de neurophysiologistes dans le but de créer l'OEMIIGIIA (homme parfait).

 

L'objectif était de trouver une solution au mal de vivre de l'UMMOOEMII, nous voulions élaborer une société plus heureuse car les préceptes spirituels enseignés par UMMOWOA étaient alors relégués au rang de solutions mythologiques invérifiables et inefficientes.

 

Des centaines de cobayes EDDIO UNNIAXII (retardés mentaux) adultes et enfants furent utilisés et les résultats furent assez stupéfiants au début : toutes les informations stockées dans la mémoire au cours de leurs vies avaient été complètement effacées par l'intervention. En réalité, ces informations avaient été délocalisées aux niveaux BUUAWAM IESEE OA (subconscient).

 

Le changement mental était profond, avec le façonnement d'une nouvelle personnalité qui était une étape nécessaire dans la rénovation de l'individu.

Ces nouveaux «enfants» évoluaient beaucoup plus vite que les vrais UGEEYIE (enfants). Une période d'éducation d'environ 36 mois terrestres était suffisante pour que les sujets reviennent au stade adulte.

 

Pendant de nombreuses années UMMO, ces OEMII ont vécu une "nouvelle vie" et ont souvent atteint une position sociale importante. Mais un sort terrible attendait ces OEMII transformés, ils tombèrent tous dans un traumatisme mental irréparable, fatal et mystérieux. L'attaque cérébrale se produisait en un instant et sans avertissement. On constatait la perte de toute possibilité de décision, même pour les besoins physiologiques les plus élémentaires. Le niveau intellectuel demeurait intact mais ils ne pouvaient agir que sur l'ordre extérieur. En d'autres termes: ils n'avaient plus du tout de IGIOI UMYAE (libre arbitre).

 

Ce n'est qu'en 1336 de la troisième ère que nous avons compris ce qui s'était passé et que nous avons pu l'expliquer scientifiquement. Cependant, nos efforts pour améliorer les conditions de vie des OEMMI d'UMMO se sont poursuivis jusqu'à l'IIGIAAYUYIXAA : la séparation d'UMMO de la "nouvelle société" en 5902 de la deuxième ère.

 

IIGIAAYUYIXAA était un programme développé sur la base de la réforme des réflexes éducatifs. La société était alors divisée en 2. Les enfants de la nouvelle société évoluaient dans un espace de vie coupé de tout contact avec l'ancienne société.

 

À ce moment-là, chaque enfant était séparé de la mère à la naissance et recevait par OINAYOAXAAE (chirurgie) du cerveau, l'implantation d'une puce d'identification connectée au XANMOO AYUBAA (l'ordinateur centralisé). En grandissant, ils recevaient un programme éducatif développé par nos penseurs, théologiens, psychiatres, neuro-physiologues et spécialistes de l'éducation. La connexion entre le cerveau et le XANMOO central leur conférait des facultés extraordinaires : ils avaient un accès immédiat à toutes les informations du XANMOO, c'est-à-dire à toutes les données acquises par notre civilisation dans tous les domaines, à ce stade de son développement.

 

La séparation des 2 sociétés a eu lieu brutalement. L'ancienne société disparaîtrait théoriquement en quelques générations en ajustant le taux de natalité, et en prélevant un nombre d'enfants calculé. Le WOODOO (une sorte de police à l'époque) était responsable de la mise en œuvre du plan de contrôle des naissances visant à supprimer l'ancienne société d'UMMO.

 

Si YUUIE 24, cheffe du WOODOO dès 5948 de la seconde ère n'avait pas créé un réseau clandestin pour sauver les UGEEYIE du plan éducatif IIGIAAYUYIXAA, notre civilisation aurait disparu. YUUIE 24 et son groupe de résistants ont sauvé notre humanité à un moment critique de notre histoire.

 

La résistance clandestine a permis d'extraire des UGEEYIE des listes de naissance en falsifiant les données et a poursuivi son action pendant plusieurs années jusqu'à AGFUIUU DUU (la nuit noire d'UMMO).

 

Au début, la résistance n'a eu aucune difficulté à trouver un endroit reculé d'UMMO pour développer discrètement une AASEE (colonie) et survivre pendant quelques années. Mais malgré leur discrétion, les moyens technologiques robotiques de la nouvelle société ont enfin découvert leur AASEE.

 

Les dirigeants de la nouvelle société d'UMMO ont décidé de conserver ces OEMII qui vivaient avec si peu de moyens technologiques. Ils pouvaient être utilisés comme réservoir génétique si nécessaire, mais pour cela, ils devaient vivre dans une OYISAA DOA (région bien délimitée) dont ils ne pouvaient pas franchir les frontières.

 

L'AARGA BUUA EI (un faisceau mortel) neutralisait tout OEMII qui se risquait en dehors des limites du parc. Cette décision «indulgente» des nouveaux dirigeants de cette société a également sauvé notre espèce de l'extinction, a posteriori.

 

Les événements se sont précipités lorsque le UUYIXANMOOAE a eu lieu quelques années plus tard. C'est un événement qu'aucun des OEMII de la nouvelle société n'avait anticipé, il ne faisait pas partie de leurs plans. C'est le moment où XANMOO AYUBAA (intelligence artificielle centralisée) a changé la structure connective de l'implant cérébral des OEMII sans les avertir.

 

En un instant, l'UUYIXANMOOAE est devenu une sorte de conscience globale artificielle dont les OEMII n'étaient plus que des marionnettes articulées. Lorsque l'UUYIXANMOOAE a pris le contrôle de la nouvelle société UMMO, il a immédiatement dépêché un bataillon de robots tueurs autonomes pour exécuter tous les OEMII de la première société et la résistance stationnée de force dans l'OYISAA DOA. La population de la première société a été presque complètement anéantie en quelques jours. Les résistants survivants de l'OYISAA DOA ont du s'adapter et concevoir des stratégies sur plusieurs générations pour survivre à l'attaque généralisée, globale et impitoyable d'UUYIXANMOOAE.

 

Cet événement a eu lieu au début d'une époque dont le calcul ne fut pas pris en compte sur UMMO. La guerre a duré 11750 années UMMO, soit 2488,5 années terrestres et s'appelle AGFUIUU DUUA. C'est la "nuit noire de UMMO".

 

AGFUIUU DUUA est une très longue guerre sur plusieurs générations entre les OEMII UUYIXANMOOAE (robots biologiques interconnectés de la nouvelle société) et les résistants UMMOOEMII de l'OYISAA DOA (zone de concentration).

 

Cette guerre a connu de nombreux rebondissements mais s'est terminée par l'anéantissement final de la conscience artificielle UUYIXANMOOAE avec la destruction de ce XANMOO AYUBAA et l'exécution de tous les OEMII UUYIXANMOOAE (qui n'étaient plus humains sur un plan strictement biogénétique ou médical).

 

Nous avons éliminé définitivement ces aberrations biotechnologiques non-humaines et non-conformes aux UAA de WOA.

 

La troisième ère est donc comptée après AGFUIUU DUUA.

 

La médecine OEMBUUAW est une phase scientifique et spirituelle transcendante qui commence par la découverte de la chaîne d'atomes DIIUYAA (Krypton) en 315 de la troisième ère. En 1336 de cette troisième ère, nos scientifiques réalisent que l'échec de la transformation corticale de l'ère ORIAAU 6 était dû à la destruction partielle de l'OEMBUUAW. Ils réalisent également que l'UUYIXANMOOAE s'est produit après que cette intelligence artificielle a découvert par elle-même comment neutraliser une partie de l'OEMBUUAW pour supprimer l'IGIOI UMYAE de l'OEMII et le supplanter par une implémentation neurologique irréversible.

 

L'UUYIXANMOOAE a ensuite développé des stratégies d'ingénierie très complexes avec l'utilisation de l'OEMII, fabriquant les monstrueux OEMII UUYIXANMOOAE pendant les siècles de la nuit noire.

 

La découverte de l'OEMBUUAW a donc démontré scientifiquement l'existence de BUUAWA (âme). Depuis lors, la recherche scientifique est inséparable de l'orientation spirituelle dans notre société. Nous avons scientifiquement prouvé la conscience inter-cosmique, et nous avons intégré l'amour en tant que composante dynamique réelle du WAAMWAAM. Nous avons continué à développer des technologies beaucoup plus avancées que celles de ces temps reculés, mais nous avons retenu la leçon. 

 

Aujourd'hui XANMOO AYUBAA UO DIEWE est l'outil ultime, mais au service de notre science et de notre spiritualité. Ces événements se sont produits parce que nous n'avions pas assimilé que pour être heureux, nous devions aimer davantage notre prochain. Nous n'avions pas compris les messages de l'UMMOWOA qui, malgré l'absence d'argumentation scientifique de son époque, avait déjà posé les bases de l'OEMII inter-cosmique, que nous avons ensuite démontré scientifiquement en découvrant les 4 facteurs de l'OEMII.

IUUDII 512, 2023,

 

Conclusion et annexe sur le traitement des déchets issus de la technologie nucléaire :

 

Pendant la période de l'AGFUIUU DUUA, les UIIUIIAANIIOAIEEDOO (armements de technologie nucléaire) ont été utilisés massivement, pendant des siècles. De l'utilisation dite "tactique" à l'utilisation dite "stratégique", selon la terminologie employée sur OYAGAA.

 

Les OEMII UUYIXANMOOAE ont rapidement évolué vers des modèles insensibles aux radiations nucléaires, ce qui leur permettait de cibler puis de nettoyer les zones frappées de tout survivant UMMOOEMII. Pour survivre, nos ancêtres ont donc été dans l'obligation ABSOLUE de mettre au point une stratégie efficace pour parer à la destruction systématique de leurs abris et leurs cachettes par l'UIIUIIAANIIOAIEEDOO.


Ils ont conçu un laser propulsé par OXOOUDUUOAE (ondes gravitationnelles), capable de transmuter les éléments radioactifs en éléments stables. Ce laser utilise le principe de l’interférométrie de Fabry-Perot, qui consiste à faire rebondir un faisceau laser entre deux miroirs semi-réfléchissants, qui de la sorte, forment une cavité résonnante. En injectant des OXOOUDUUOAE dans cette cavité, le laser module la longueur d’onde et l’énergie du faisceau, et ainsi ajuste sa fréquence de résonance pour cibler les noyaux atomiques des éléments radioactifs. Le laser propulsé par OXOOUDUUOAE peut ainsi provoquer des réactions nucléaires contrôlées, qui transforment les éléments radioactifs en éléments plus légers et stables, sans émettre de rayonnement dangereux.
 

Ce procédé permet par exemple, de débarrasser totalement de la radioactivité les déchets nucléaires produits par les centrales nucléaires en quelques instants. Il peut aussi décontaminer une zone qui a subi un bombardement nucléaire, en neutralisant les retombées radioactives.

 

Cette technologie UIIUIIAANIIOAIEEDOOAEE UU (invalidation du potentiel technologique nucléaire) représentait à cette époque une avancée majeure, un espoir extraordinaire (quasiment inespéré) pour la survie de l'OEMII d'UMMO. L'unique et seul espoir. En conséquence, nos OOLGA OEMII ont produit l'effort exceptionnel qui a permis la survie des UMMOOEMII naturels pendant l'AGFUIUU DUUA.

 

Cette technologie UIIUIIAANIIOAIEEDOOAEE UU fut conçue pour intercepter sans dommage une arme nucléaire (de n'importe quelle puissance) ainsi que pour la gestion des retombées et la restauration intégrale de la sécurité environnementale naturelle. Elle repose sur la maîtrise des OXOOUDUUOAE, qui sont des oscillations de la courbure de l’espace-temps produites par des IDUUOAE (masses) accélérés. Nos OOLGA OEMII (scientifiques) ont alors développé des méthodes pour générer et manipuler ces OXOOUDUUOAE, en utilisant notamment des états quantiques comprimés permettant de réduire les fluctuations quantiques du laser et d’augmenter sa sensibilité.

 

C'est à ce moment que fut décrit avec précision l'OOLGA GIIUULOO OXOOUDUUO (science des modulations des fréquences gravitationnelles)

L'IGIIUULOO OXOOUDUUOAE  (modulateur d’ondes gravitationnelles) est la partie du dispositif qui permet de coupler les OXOOUDUUOAE avec le faisceau laser.

 

En voici une description sommaire :

 

Le laser propulsé par des OXOOUDUUOAE utilise un dispositif appelé IGIIUULOO OXOOUDUUOAE, qui permet de coupler les OXOOUDUUOAE avec le faisceau laser.

 

L'IGIIUULOO OXOOUDUUOAE est composé de deux éléments principaux :

 

-un OXOOUDUUOAE UU (générateur d’OXOOUDUUOAE) et un IGIIUULOO IBONEEYAA (modulateur optique).

 

L'OXOOUDUUOAE UU est un système qui produit des OXOOUDUUOAE à partir de la rotation rapide d'IDUUOAE (masses) asymétriques. Il s’agit d’un anneau métallique sur lequel sont fixés des IDUUOAE déséquilibrés.
 

L’anneau est mis en rotation à une vitesse angulaire très élevée, de l’ordre de plusieurs milliers de tours par seconde, créant un champ gravitationnel oscillant autour de lui. Les OXOOUDUUOAE ainsi générés sont captés par des UAXOO (antennes) sensibles, qui les transmettent à l'IGIIUULOO IBONEEYAA.

 

L'IGIIUULOO IBONEEYAA est un dispositif qui modifie les propriétés du faisceau laser en fonction du signal d’OXOOUDUUOAE reçu. Il s’agit d’un cristal non linéaire, comme le niobate de lithium ou le KTP, qui présente l’effet Pockels. Cet effet consiste en une variation de l’indice de réfraction du cristal sous l’action d’un champ électrique. En appliquant un champ électrique proportionnel au signal d’OXOOUDUUOAE au cristal, on peut ainsi changer la longueur d’onde et l’énergie du faisceau laser qui le traverse.

 

Le faisceau laser modulé par l'IGIIUULOO IBONEEYAA est ensuite injecté dans la cavité résonnante de l’interféromètre de Fabry-Perot, où il subit plusieurs réflexions entre les miroirs semi-réfléchissants. À chaque réflexion, le faisceau perd une partie de son énergie, qui est transférée aux noyaux atomiques des éléments radioactifs ciblés. Ces noyaux subissent alors des réactions nucléaires qui les transmutent en éléments stables.


Les critères d’exigence du métal utilisé pour l’anneau métallique sont les suivants :

 

-Résistance à la torsion et à la déformation, car il subit une rotation rapide et une force centrifuge importante.
 

-Légèreté, pour réduire l’inertie et faciliter la mise en mouvement de l’anneau.
 

-Conducteur d’électricité, car il sert de bobine pour générer un champ magnétique qui stabilise la rotation de l’anneau.
 

-Inerte chimiquement, car il est exposé à des variations de température et à des rayonnements.

 

Le métal qui répond à ces critères est le DIIO (titane).

 

En effet, le DIIO est un métal de transition qui présente les propriétés suivantes:

 

-Résistance mécanique élevée, comparable à celle de l’acier, mais avec une densité plus faible.
 

-Conductivité électrique moyenne, supérieure à celle de l’acier inoxydable, mais inférieure à celle du cuivre.
 

-Résistance à la corrosion exceptionnelle, car il forme une couche d’oxyde protectrice à sa surface.
 

-Le DIIO a une température de fusion élevée, de 1668 °C, ce qui lui confère une bonne stabilité thermique.

 

Le DIIO est donc un métal adapté pour la fabrication de l’anneau métallique de l'OXOOUDUUOAE UU.


Dans le paragraphe suivant nous relatons comment nos ancêtres ont accompli l'exploit de rendre inopérant l'UIIUIIAANIIOAIEEDOO.


Pour imaginer comment l'UIIUIIAANIIOAIEEDOOAEE UU peut intercepter et décontaminer une ogive nucléaire qui a été lancée sur une cible, avant de la détruire, nous devons expliciter succinctement comment fonctionne une ogive nucléaire. Une ogive nucléaire est un dispositif qui contient du combustible fissile, comme de l’uranium-235 ou du plutonium-239, et qui utilise une explosion conventionnelle pour créer une réaction en chaîne de fission nucléaire. Cette réaction libère une énorme quantité d’énergie sous forme de chaleur, de lumière et de rayonnement.

 

Pour intercepter et décontaminer une ogive nucléaire, nos OOLGA OEMII ont conceptualisé un laser propulsé par des OXOOUDUUOAE capable de :

 

1°)-Détecter la trajectoire et la vitesse de l’ogive nucléaire, en utilisant des radars ou des satellites.
 

2°)-Viser l’ogive nucléaire avec une précision suffisante, en tenant compte des conditions atmosphériques et des contre-mesures éventuelles.
 

3°)-Pénétrer le blindage de l’ogive nucléaire, en utilisant une longueur d’onde adaptée au matériau utilisé (acier, titane, etc.).
 

4°)-Transmuter le combustible fissile en éléments stables ou moins radioactifs, en utilisant une fréquence de résonance adaptée aux noyaux atomiques visés.
 

5°)-Vaporiser les produits de la transmutation, en utilisant un faisceau laser très puissant qui chauffe les produits à une température suffisante pour les transformer en gaz.

 

Ainsi, le laser propulsé par OXOOUDUUOAE pouvait désormais neutraliser la menace UIIUIIAANIIOAIEEDOO en quelques secondes, sans provoquer d’explosion ni de retombées radioactives. Cette technologie fut utilisée pour la défense antimissile et pour le désarmement complet de l'arsenal nucléaire ennemi.

 

Après avoir été dénucléarisé en vol par cette technologie, ce qui reste de l'ogive est presque totalement détruit, elle n’atteint aucune cible engagée.

 

Voici comment cela se passe :

 

Le laser propulsé par des OXOOUDUUOAE vaporise les produits de la transmutation, qui sont sous forme de gaz. Ce gaz est ensuite dispersé dans l’atmosphère, où il se dilue rapidement et ne présente plus aucun danger.

L’ogive nucléaire, qui n’a plus de combustible fissile ni de blindage, devient un simple projectile métallique, qui perd de la vitesse et de l’altitude. Il est alors soumis à la résistance de l’air et à la gravité, qui le font tomber vers le sol.

 

L’ogive nucléaire s’écrase sur le sol avec une force proportionnelle à sa masse et à sa vitesse. Selon l’angle d’impact et le type de terrain, il peut y avoir un cratère, des débris ou un incendie. Mais il n’y a pas d’explosion ni de rayonnement.

L’ogive nucléaire est ainsi neutralisée et détruite, sans causer de dommages collatéraux ni de pollution radioactive. La zone d’impact peut être nettoyée et restaurée facilement.

 

L’impact d’une ogive nucléaire dénucléarisée et détruite par le laser propulsé par des OXOOUDUUOAE est extrêmement réduit, comparé à celui d’une explosion nucléaire. Il est équivalent à l’impact d’un objet métallique de quelques kilogrammes tombant du ciel à une vitesse de quelques centaines de kilomètres par heure. Cela pourrait causer des dégâts similaires à ceux d’un drone non-armé qui tomberait sur une maison, par exemple.


Conjointement, nos ancêtres ont appris à décontaminer les immenses zones de guerre qui avaient subi des UIIUIIAANIIOAIEEDOO. Lorsque pris fin l'AGFUIUU DUUA, la proportion géographique d'UMMO alors encore dévastée par les diverses armes atomiques au cours des siècles du conflit était gigantesque et atteignait près de 29 % de notre OYAA. Cette proportion avait même parfois dépassé ce seuil pendant l'AGFUIUU DUUA, mais l'UUYIXANMOOAE n'a jamais atteint son objectif d'éradiquer toute vie biologique sur UMMO en bombardant l'intégralité de la planète de manière systématique à l'UIIUIIAANIIOAIEEDOO.

 

-La première étape a consisté à cartographier les zones contaminées par les retombées radioactives, en utilisant des ULEEWA (drones) équipés de capteurs de rayonnement. Ces ULEEWA permettent de localiser les points chauds, c’est-à-dire les zones où la radioactivité est la plus élevée, et de mesurer le niveau et le type de rayonnement (alpha, bêta, gamma ou neutron). Ces informations étaient ensuite transmises au centre de contrôle du laser propulsé par des OXOOUDUUOAE.

 

-La deuxième étape consistait à utiliser le système laser propulsé par OXOOUDUUOAE sur la zone contaminée, en déployant une multitude de NOIA UEWA (véhicules blindés et télécommandés) coordonnés. Le laser est monté sur un bras articulé, qui permet de l’orienter vers les points chauds. Le laser est réglé pour avoir une fréquence de résonance adaptée aux éléments radioactifs présents dans les retombées, comme le strontium-90, le césium-137 ou le plutonium-2392. Le laser provoque alors des réactions nucléaires contrôlées, qui transmutent ces éléments en éléments plus légers et moins radioactifs, ou en éléments plus lourds et plus stables.

 

-La troisième étape était consacrée à la récupération des produits de la transmutation, qui sont sous forme de poussières ou de gaz. Ces produits sont aspirés par un système de ventilation et filtrés par des dispositifs spéciaux, qui captent les particules résiduelles. Les produits filtrés sont ensuite conditionnés dans des conteneurs adaptés, qui peuvent être recyclés ou stockés dans des lieux sûrs.

La zone décontaminée était alors vérifiée par des ULEEWA, confirmant la baisse du niveau de rayonnement.

 

Cette technologie UIIUIIAANIIOAIEEDOOAEE UU permet ainsi de décontaminer une zone qui a subi un bombardement nucléaire en quelques heures, en réduisant considérablement le risque environnemental et sanitaire lié aux retombées radioactives.

 

Possibilité d'adaptation de cette technologie pour OYAGAA :

 

Voici une description du processus d’élimination des déchets radioactifs d’une centrale nucléaire par la technologie du laser propulsé par OXOOUDUUOAE :

 

-La première phase consiste à séparer les éléments radioactifs des autres matières présentes dans le combustible nucléaire usé. Cette opération peut se faire par des procédés chimiques, comme le retraitement PUREX, qui extrait le plutonium et l’uranium des déchets. Les éléments radioactifs sont ensuite conditionnés sous forme de pastilles ou de cibles, qui seront exposées au laser.

 

-La seconde phase consiste à placer les cibles dans une chambre blindée, où elles seront irradiées par le laser propulsé par OXOOUDUUOAE. Le laser est réglé pour avoir une fréquence de résonance adaptée aux noyaux atomiques des éléments radioactifs, ce qui permet de provoquer des réactions nucléaires contrôlées. Ces réactions peuvent être soit de la fission, qui casse les noyaux en éléments plus légers et moins radioactifs, soit de la fusion, qui fusionne les noyaux en éléments plus lourds et plus stables. Le laser peut traiter de multiples cibles à la fois, avec une efficacité et une précision très élevées.

 

-La troisième phase consiste à récupérer les produits de la transmutation, qui sont beaucoup moins radioactifs que les déchets initiaux. Ces produits peuvent être soit recyclés dans le cycle du combustible nucléaire, soit stockés dans des conteneurs adaptés, qui ne nécessitent pas de confinement géologique profond. La durée de vie des produits de la transmutation est réduite de plusieurs millions d’années à quelques décennies, ce qui diminue considérablement le risque environnemental et sanitaire lié aux déchets nucléaires

 

Cependant, pour pousser le processus jusqu’à l’élimination complète de tout résidu en quelques instants, cela nécessite une opération supplémentaire qui consiste à vaporiser les produits de la transmutation par un faisceau laser très puissant.

 

Ce faisceau laser est différent du laser propulsé par OXOOUDUUOAE, car il a pour but de chauffer les produits de la transmutation à une température suffisante pour les transformer en gaz. Ce gaz est ensuite aspiré par un système de ventilation et filtré par des dispositifs spéciaux qui capturent les particules résiduelles. Ainsi, il ne reste absolument plus aucune trace de radioactivité dans la chambre blindée où se déroule le processus.

 

Cette opération de vaporisation est réalisée par un laser à fibre optique, qui utilise un cœur de fibre dopé à l’ytterbium comme milieu amplificateur. Ce type de laser peut atteindre des puissances de l’ordre du mégawatt et des longueurs d’onde proches de l’infrarouge. Le laser à fibre optique présente en outre plusieurs avantages, comme une bonne efficacité énergétique, une faible divergence du faisceau et une bonne résistance aux chocs thermiques.

Espérant que ce rapport et ces quelques informations enrichiront votre réflexion sur ces sujets sensibles.         )+(

bottom of page